News - ENAR Foundation

enar foundation for a racism-free europe

Interview d’Anissa Meziti, jeune activiste française

Lire en anglais

ENAR Foundation a rencontré Anissa Meziti, jeune activiste française, afin de parler du militantisme citoyen.

Bonjour, Anissa Meziti, peux-tu te présenter pour ENAR Foundation ?

Tout d’abord je tiens à saluer les belles initiatives d’ENAR dans la lutte contre le racisme et la promotion du vivre ensemble.

Je suis étudiante en Droit, amoureuse des lettres, j’aime jongler avec les rimes. J’écris les maux qui rongent notre société. Mes parents m’ont inculqué les valeurs de l’engagement relativement tôt; à l’aube de mes 16 ans, j’ai fondé une association: Agir Contre le Racisme (A.C.R) afin de promouvoir et de sensibiliser les jeunes à la lutte citoyenne contre le racisme. Assoiffée d’encore plus d’engagements, à 17 ans, je suis devenue jeune ambassadrice de l’UNICEF, une ONG garante de la promotion des droits des enfants.

Quel regard portes-tu sur le racisme dans la société actuelle ?

Trop souvent banalisé, le racisme est devenu un véritable fléau qui mine notre société. Nos belles valeurs dites universelles d’égalité et de fraternité sont aujourd’hui tristement entachées. Dans la société actuelle, beaucoup de citoyens souffrent de cette crise égalitaire et certains politiques y répondent par une sorte de ’’chirurgie sociale" - mettant des pansements en guise d’apaisement - ne cherchant pas la problématique en sa racine... Mais force est de constater qu’à l’usure, elles nous ont ces blessures. Cette montée affolante de l’intolérance en France installe un climat morose absolument détestable. Les langues se délient, certains affirment haut et fort des thèses racistes nauséabondes, en toute impunité. Il est urgent de dénoncer ce racisme décomplexé qui tente de s’installer dans notre société.

Victor HUGO disait: " Il vient une heure où protester ne suffit plus, après la philosophie, il faut l’action ". Et bien....au boulot !

Tu es fondatrice de l’association Agir Contre le Racisme. Selon toi, quel est le terrain propice au changement pour lutter contre le racisme ?

Selon moi, il y a un réel travail à faire sur le terrain. J’estime qu’il persiste aujourd’hui beaucoup de politiques-autistes qui font les sourdes oreilles sur les réelles difficultés qui sclérosent les quartiers. Beaucoup de jeunes sonnent l’alarme de détresse, ne se sentant pas compris, pas écoutés et se retrouvant vite empêtrés dans l’engrenage des préjugés et parfois même dans la victimisation. Et c’est justement là que l’on se doit d’intervenir. Il y a un véritable travail d’accompagnement auprès des jeunes à faire- et cela commence nécessairement par les quartiers- me semble-t-il.

Etudiante en droit, est-ce que l’école joue un rôle dans les inégalités sociales ?

Force est de constater que les inégalités sociales se creusent! J’ai pu constater avec stupeur que l’ascenseur social qui devrait passer par l’Éducation semble aujourd’hui quelque peu en panne. L’école ne joue pas totalement son rôle d’intégrateur. Il demeure un véritable problème d’incompréhension entre les jeunes et les institutions.

Beaucoup de jeunes turbulents, se voient finalement exclus de cette institution qu’est l’école, et finissent par traîner les rues et se trouvent piégés dans un cercle vicieux...difficile de trouver une issue ! Alors qu’a contrario, on devrait être à l’écoute de ces jeunes qui n’ont pas de repères.

Mais attention, ne soyons surtout pas enclins au pessimisme, car il y a un travail -de longue haleine certes- à mener afin de pallier à ces inégalités sociales qui rongent notre société.

Tu es également ambassadrice de l’UNICEF, quel est le rôle concret d’un ambassadeur d’une telle organisation ?

UNICEF est une organisation non gouvernementale qui trouve son fondement dans la CIDE, la Convention internationale des Droits de l’Enfant, entrée en vigueur en 1990 en France, qui est le texte fondateur des droits des enfants.

Le rôle d’un jeune ambassadeur est de mobiliser autour de lui, de sensibiliser sur la condition des enfants dans le monde, sur l’injustice qui sévit au-delà de nos frontières. Ainsi, d’éveiller les consciences citoyennes sur la vulnérabilité des enfants dans le monde...Une cause qui devrait tous nous interpeller !

Concrètement, nous sensibilisons et nous organisons des actions solidaires. À titre d’exemple, tous les ans, je mène des actions telles que des maraudes, "Un Noël Pour Tous ’’ pour les enfants démunis, en faisant des partenariats avec les grandes enseignes afin d’offrir des cadeaux pour Noel à ces enfants, tout en leur projetant un film de sensibilisation tel que ’’Sur le Chemin de l’École’’ pour les faire relativiser quant à leur condition de vie en France.



Réalisation : Vertige ASBL - site maprss twitter